“L’architecture des ‘30 glorieuses’, nouvelles connaissances et patrimonialisation”

La deuxième séance du séminaire “L’aluminium dans l’architecture et la ville XIXe-XXIe siècles, un patrimoine en perspective” se tiendra à distance le

vendredi 19 mars 2021 de 13h30 à 17h00.

Lien de connexion : https://us02web.zoom.us/j/81599681569?pwd=bnNPM0dWQzh0eHJqYUh3NzJsMGI1UT09
ID de réunion : 815 9968 1569
Code secret : 381749

Elle sera consacrée à “L’architecture des ‘30 glorieuses’, nouvelles connaissances et patrimonialisation”.

Accueil et introduction

  • Karen Bowie (professeure, ENSA Paris La Villette, AHTTEP-AUSser UMR 3329 MCC/CNRS)
  • Loup Calosci (doctorant, ENSA Paris La Villette, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, AHTTEP-AUSser UMR 3329 MCC/CNRS)

    Discutante et discutant de la demi-journée :
  • Florence Hachez-Leroy (maîtresse de conférences HDR, Université d’Artois et Centre de recherches historiques UMR 8558 EHESS/CNRS)
  • Thierry Renaux (ingénieur d’études, Centre Roland Mousnier UMR 8596 Sorbonne Université/CNRS)

Session 1 (14h00)

Hugo MASSIRE (docteur en histoire de l’art contemporain de l’université de Tours et maître de conférences associé à l’ENSA de Bretagne) : « Un parapluie ouvert » : le procédé Kaiser au palais des sports de la porte de Versailles, Pierre Dufau architecte, 1959

Élise GUILLERM (maîtresse de conférences ENSA Marseille, Laboratoire INAMA et membre associé d’AHTTEP) : Jean Dubuisson et la façade en aluminium : motifs, filières, inventions

Discussion / débat (15h00)

Session 2 (15h30)

Aude BALARD (architecte, docteure en architecture de l’université Paris-Saclay / ENSA Versailles) : La Maison de la radio de Henry Bernard : enjeux d’une réhabilitation débattue

Nathalie CHABILAND (doctorante en histoire à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, enseignante à l’ENSA Paris La Villette et à l’ENSAP Nancy) : Les édifices témoins de l’association L’Aluminium Français / Saint-Gobain dans l’industrialisation du bâtiment dans les années 1960

Discussion / débat (16h30)

Conclusion de la séance du séminaire (16h45)

Karen Bowie, Loup Calosci, Florence Hachez-Leroy et Thierry Renaux

“Intervenir sur le patrimoine moderne : perspectives historiques et opérationnelles”

Première séance du séminaire “L’aluminium dans l’architecture et la ville XIXe-XXIe siècles, un patrimoine en perspective”

La première séance du séminaire “L’aluminium dans l’architecture et la ville XIXe-XXIe siècles, un patrimoine en perspective” se tiendra le

mercredi 25 mars 2020 de 14h00 à 17h30,

à l’ENSA Paris-Belleville, 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris.

Elle sera consacrée à “Intervenir sur le patrimoine moderne : perspectives historiques et opérationnelles”.

Introduction

  • Thierry Renaux et Florence Hachez-Leroy (Centre de recherches historiques, UMR 8558 EHESS/CNRS)
  • Karen Bowie (ENSA Paris La Villette, AHTTEP-AUSser UMR 3329 MCC/CNRS)

Interventions

Delphine DROUIN-PROUVÉ (architecte DPLG, chargée de mission culture et patrimoine – direction de la culture, Conseil régional d’Île-de-France)  : Jean Prouvé, entre Reconstruction et expérimentations 1944-1966

Emmanuelle GALLO (ENSA Paris La Villette) : Aluminium et thermique : données et études de cas

Jérome Van OVERBEKE (architecte associé, agence Arte-Charpentier Architectes) : Intervention sur la Tour Lopez : la renaissance d’une belle endormie, 1952-2009

Discussion/ débat avec la salle

Bruno MENGOLI (Inspecteur des Patrimoines, Ministère de la Culture)

Séminaire “L’aluminium et la ville XIXe-XXIe siècles, un patrimoine en perspective”

Ce séminaire se propose de réfléchir sur la place de l’aluminium dans l’architecture à travers l’étude de cas variés dans le dessein de nourrir les réflexions qui permettront de mener au mieux le projet ANR ARCHIPAL.

Thématique

Les thèmes abordés durant le séminaire auront pour objectif de couvrir les différents champs de recherche ouvert par le projet ANR ARCHIPAL. Ils porteront tantôt sur de la méthodologie, tantôt sur des aspects et/ou détails scientifiques ou techniques. Ils pourront ainsi aborder des sujets très variés : archives, comparaison avec d’autres matériaux, conservation, histoire (économique, industrielle, de l’architecture, des techniques, etc.), innovations, objets, patrimonialisation, restauration, etc.

Les approches seront donc variées :

  • Construire en aluminium (approche chrono-thématique) : Les grands noms des innovations ; La question de l’essor des fenêtres et profilés ; Stratégies industrielles et techniques des entreprises du BTP vis-à-vis de l’aluminium ; Un marché en constitution : la Russie ; Comparaison aciers-alliages d’aluminium.
  • Gestion et politiques patrimoniales face à l’aluminium : L’aluminium dans les archives des entreprises du BTP ; L’architecture et l’aluminium dans les musées ; L’aluminium dans le patrimoine bâti (DRAC, propriétaire, architectes) ; Patrimonialisation et célébrités ; Fonctionnement de la patrimonialisation et essai d’estimation de la valeur historique des éléments en architecture.
  • Restaurer et rénover l’aluminium : Le chantier de la Maison des sciences de l’homme ; Conserver et restaurer l’œuvre de Jean Prouvé.

Intervenants et public visé

Pour répondre au mieux à ces objectifs, l’éventail des intervenants sera large. Ainsi, hormis l’introduction du séminaire inaugural (2019-2020) qui sera présentée par Karen Bowie, Florence Hachez-Leroy et Thierry Renaux, le séminaire « L’aluminium et la ville XIXe-XXIe siècles, un patrimoine en perspective » bénéficiera des présentations de divers intervenants.

À côté de chercheurs de diverses disciplines académiques (histoire, sociologie, etc.), interviendront des acteurs du patrimoine et de la conservation, mais également des architectes et des industriels, que ce soit de l’industrie de l’aluminium – transformateurs ou fabricants de produits finis – ou encore du bâtiment et des travaux publics. Cette variété a pour objectif de comprendre au mieux les usages et perceptions de l’aluminium dans l’architecture.

Le public visé par ce séminaire va des étudiants et jeunes chercheurs (doctorants et post-doctorants), aux chercheurs confirmés ainsi que toutes personnes intéressées par l’histoire de l’aluminium, de l’architecture, du patrimoine bâti et de la conservation. Ce séminaire a pour objectif de développer la réflexivité au sujet de l’aluminium au sein des écoles, des architectes, des chercheurs en sciences humaines et sociales et des scientifiques.

Le séminaire sera ainsi un lieu d’échanges privilégiés qui aideront à la construction des connaissances historiques et, in fine, des stratégies de restauration de ce patrimoine industriel, dans une réflexion adossée aux injonctions du développement durable.

Modalités pratiques

Ce séminaire doctoral, d’une durée totale de 12 heures réparties en trois séances, se déroulera sur deux années universitaires (2019-2020 et 2020-2021).

Organisé par les référentes et référent, le séminaire sera structuré autour de plusieurs invités : un discutant animera les séances tandis que deux ou trois intervenants présenteront leurs travaux, réalisés ou en cours.

Les séances seront d’une durée de trois heures et se tiendront le deuxième vendredi des mois de décembre, mars et juin, de 14h00 à 17h00 dans les locaux de l’École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville 60 boulevard de la Villette, 75019 Paris

Le cas échéant, certaines séances seront organisées hors les murs, par exemple pour des visites de sites ou de collections. De même, elles pourront être enregistrées dans l’objectif d’éditer des actes de séminaire.

Ce séminaire coorganisé par l’UMR AUSser 3329, Architecture urbanisme société : savoir enseignement recherche et le Centre de recherches historiques (CRH, UMR 8558 EHESS/CNRS), deux des partenaires du projet ANR ARCHIPAL “Architecture, aluminium et patrimoine, XXe-XXIe siècles”.

Référentes et référent :

  • Karen Bowie (ENSA Paris La Villette, AHTTEP-AUSser UMR 3329 MCC/CNRS)
  • Florence Hachez Leroy (CRH, UMR 8558, EHESS/CNRS)
  • et Thierry Renaux (CRH, UMR 8558, EHESS/CNRS)

Journée d’étude « Sources, aluminium et architecture », 6 mai 2019

Lancée en janvier 2019 pour quatre ans, l’ANR ARCHIPAL, « Architecture, aluminium et patrimoine XXe-XXIe siècle », ambitionne d’écrire l’histoire de l’aluminium dans l’architecture, de saisir les processus de patrimonialisation et de dresser un inventaire de la présence de ce matériau et de son état de conservation dans le patrimoine bâti de la France. L’objectif de cette première journée d’étude pluridisciplinaire, à laquelle participeront des hommes de l’art, est de dresser un état des lieux des sources disponibles et de croiser les méthodologies des partenaires afin de réfléchir à l’orientation des recherches à mener et à poursuivre. Historiennes, historiens, sociologues, ingénieures et ingénieurs, chimistes dialogueront pour aider à la construction des connaissances historiques et, in fine, des stratégies de restauration de ce patrimoine industriel, dans une réflexion adossée aux injonctions du développement durable.

Journée d’étude « Sources, aluminium et architecture »
Le 6 mai 2019, de 9h à 17h, à l’EHESS,
105 boulevard Raspail, 75006 Paris (salle 7)

Entrée libre, inscription souhaitée auprès de Thierry Renaux (thierry.renaux@ehess.fr)

 

PROGRAMME

{ Matinée– 9h00-12h30 }

Introduction générale

Florence Hachez-Leroy,
responsable scientifique du projet ANR ARCHIPAL
(Maîtresse de conférences HDR, Université d’Artois et CRH/EHESS)

SESSION 1 : RESSOURCES
9h30-10h45

Modérateur : Dominique Barjot
(Professeur émérite, Université Paris-Sorbonne
et Professeur, Renmin University of China, Pékin)

L’Institut pour l’histoire de l’aluminium (IHA), une typologie de ses ressources au service d’une approche technique et patrimoniale de l’aluminium

Elvire Coumont (Archiviste, IHA) : Des archives et des hommes, la diversité des ressources documentaires au service de l’histoire de l’aluminium dans l’architecture

    • Ivan Grinberg (Secrétaire général, IHA) : Les travaux d’auteur au sein de l’IHA : valorisation de la mémoire des acteurs
    • Olivier Lambert (Chargé de la coordination scientifique, IHA) : Le Centre international pour le développement de l’aluminium (CIDA) : stratégie et documentation en faveur de l’utilisation de l’aluminium dans le bâtiment en France et en Europe
    • Marie Roger-Chantin (Assistante patrimoine culturel et scientifique, IHA) : La Revue de l’aluminium, un fil rouge pour l’étude de l’usage de l’aluminium en France dans l’architecture et le bâtiment

Nathalie Postic (Iconographe, IHA) : Des images pour comprendre, des photos pour illustrer : la richesse des fonds iconographiques au service d’un patrimoine technique et culturel

Discussion

SESSION 1 suite : RESSOURCES
11h00-12h30

Archives disséminées, archives structurantes

Alexia Raimondo et Adrien Renaudet (Responsables de fonds, Département de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’Agriculture, Archives nationales) : Aluminium et architecture : quelles sources aux Archives nationales ?

Nolwenn Deviercy (Responsable du pôle Gestion du patrimoine documentaire d’Aéroport de Paris) : Quelles archives au sein d’ADP pour documenter l’usage de l’aluminium

Nathalie Duarte (Documentaliste, pôle Patrimoine, Saint-Gobain Archives) : Le SGAF et le GEEP : les ressources des archives de Saint-Gobain

Discussion

{ Pause déjeuner– 12h30-13h45 }

* * *

{ Après-midi– 14h00-17h00 }

SESSION 2 – TERRITOIRE ET OBJETS
14h00-16h00

Discutante : Florence Hachez-Leroy
(Maîtresse de conférences HDR, Université d’Artois et CRH/EHESS)

Thierry Renaux (Post-doctorant, ANR ARCHIPAL, Centre de recherches historiques UMR 8558, EHESS/CNRS) : L’architecture dans la Collection Jean Plateau – Institut pour l’histoire de l’aluminium, une collection de petits objets mobiliers en aluminium

Hélène Caroux et Antoine Furio (Chargés d’inventaire du patrimoine culturel, Bureau du patrimoine contemporain, Conseil départemental de Seine-Saint-Denis) : Aluminium architectural en Seine-Saint-Denis : état des lieux de la recherche, de la sauvegarde et de la valorisation

Vanessa Fernandez (Architecte, docteure en architecture, enseignant-chercheur École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville/Ipraus, UMR AUSser 3329) : Quelques fenêtres métalliques et façades vitrées. De l’œuvre de Le Corbusier au siège de l’UNESCO

Marjorie Occelli (Doctorante, ED 0124, Centre Chastel, UMR 8150, Sorbonne Université) : Des maisons usinées de Jean Prouvé : usages des modèles d’exposition, 1949-1958

Olivier Malavergne (Documentaliste en bases de données et gestion des connaissances, Laboratoire de recherche des Monuments historiques et Cercle des partenaires du patrimoine) : Le projet Redmonest : valorisation des données de l’enquête à travers un site Web

Discussion

APPROCHE INDUSTRIELLE
16h00-17h00

« ALUMINIUM ET ARCHITECTURE : CONSTRUIRE ET RENOVER »

Avec la participation de :

  • Karen Bowie (Professeure, École nationale supérieure d’architecture de Paris-La Villette), modératrice
  • Vanessa Fernandez (Architecte, docteure en architecture, enseignant-chercheur École nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville/Ipraus, UMR AUSser 3329)
  • Cyrille Mounier (Délégué général, Aluminium France et Groupement des fileurs d’aluminium)
  • Nikita Zagorodniuk (Expert, Représentation commerciale de Russie en France)

Au cours de cette discussion, les différents acteurs de l’industrie de l’aluminium et de l’architecture échangeront sur les usages de l’aluminium dans la construction, sur les innovations-ruptures leur semblant essentielles (et leurs circulations), d’éventuels programmes de recherche sur ces questions. Ils s’interrogeront par ailleurs sur la place de l’aluminium comme élément patrimonial et comme matériau de l’histoire des techniques et de l’architecture.

 

ARCHIPAL Architecture, aluminium et patrimoine

Ce carnet de recherche présente les travaux et activités réalisés dans le cadre du projet pluridisciplinaire ANR ARCHIPAL « Architecture, aluminium et patrimoine XXe-XXIe siècles ». Il réunit des chercheurs de l’EHESS, de l’ENSA Paris La Villette, de Sorbonne Université, de l’université de Toulouse Jean Jaurès, du Laboratoire de recherche des monuments historiques (CRC), de la Haute École Arc Neuchâtel et de l’Institut pour l’histoire de l’aluminium. L’équipe est pluridisciplinaire : historiennes et historiens de l’économie, des techniques, de l’architecture, sociologue, archiviste, ingénieure chimiste et ingénieur électrochimiste.
ARCHIPAL ambitionne d’écrire l’histoire de l’aluminium dans l’architecture, saisir les processus de patrimonialisation et dresser un inventaire de la présence et de l’état de conservation de ce matériau dans le patrimoine bâti de la France. Ce métal, source d’innovations techniques et de création artistique, intègre des problématiques sociétales comme la durabilité et l’économie circulaire. Son histoire et sa présence au sein des éléments patrimoniaux du bâti n’ont jamais été étudiées, ce qui constitue un obstacle à l’analyse et à la sauvegarde des patrimoines concernés. La création d’une base de données pluridisciplinaire permettra d’étudier la diffusion de ses usages dans le bâtiment et la définition de stratégies de conservation et de restauration des ouvrages repérés. Enfin, une meilleure connaissance de sa dissémination, dans le temps et l’espace, des stratégies des acteurs, des techniques de mise en œuvre et de conservation aidera à réfléchir sur les objectifs de développement durable.
Les objectifs de ce carnet sont pluriels : à la fois support de communication et sources d’informations sur le projet visant un large public susceptible d’être intéressé par le sujet, le carnet est pour le comité de pilotage un lieu d’échanges et de partage de l’objet d’étude, de sa méthodologie, de ses outils et de sa mise en œuvre.